French

Clemens

Civis Illustris
Je suis contente de te revoir ici, ça faisait quelques jours que je me demandais où tu étais. (J'imagine que je peux te tutoyer...?)
On est arrivé à la fin de l’année scolaire et je suis assez occupé.

Oui, tutoyons-nous, c’est plus sympa.
 
Last edited:

Clemens

Civis Illustris
I need to check those out.

My favorite may be Une Charogne (not for everyone's taste, though). It's at least one of my favorites. It's often a bit hard to declare an absolute favorite.
It's just what I'd expect from Baudelaire. I remember reading "Le Dormeur du val" in the context of learning about the Franco-Prussian War.
 

Clemens

Civis Illustris
Here's another line I like in French, this time from literature, not a movie:

Il n’avait fait par là le bonheur de personne, ni de lui-même, ni de sa famille, ni de qui que ce fût.
 

Pacifica

grammaticissima
Staff member
You don't need to weep about this, though, really. You can perfectly get away without mastery of the imperfect subjunctive. Virtually nobody uses it in speech, and I would guess that many native speakers have a very fuzzy idea of what it is and how it works, if they know about it at all. I myself need to look up forms of it sometimes (when I'm writing and want to be fancy by using it).
 

Pacifica

grammaticissima
Staff member
It were a good thing if people used it more.
 

Quintilianus

Civis Illustris
"À ces connoissances sérieuses, j’ajoutois celles d’un intérieur intime de cour par les femmes les plus instruites, et les plus admises en tout avec Mme la duchesse de Bourgogne, qui, vieilles et jeunes en divers genres, voyoient beaucoup de choses par elles-mêmes, et savoient tout de la princesse, de sorte que jour à jour j’étois informé du fond de cette curieuse sphère ; et fort souvent par les mêmes voies, de beaucoup de choses secrètes du sanctuaire de Mme de Maintenon. La bourre même en étoit amusante, et parmi cette bourre rarement n’y avoit pas quelque chose d’important, et toujours d’instructif pour quelqu’un fort au fait de toutes choses.
J’y étois mis encore quelquefois d’un autre intérieur, non moins sanctuaire, par des valets très principaux, et qui, à toute heure dans les cabinets du roi, n’y avoient pas les yeux ni les oreilles fermés."

But then you could make several volumes out of quotes of Saint-Simon.

edit : one more
"La compagnie, qui n’étoit pas accoutumée à sa belle humeur, demande à qui il en a ; lui à rire encore plus fort. À la fin il déclare à son frère qu’au désespoir de tous ses compliments à tous les gîtes, et poussé à bout par ceux du dernier, il s’étoit donné la satisfaction de se bien venger, et que, pendant qu’il étoit chez leur hôtesse, il s’en étoit allé dans la chambre où son frère avoit couché et y avoit tout au beau milieu poussé une magnifique selle, qui l’avoit d’autant plus soulagé qu’on ne pouvoit douter dans la maison qu’elle ne fût de celui qui avoit occupé cette chambre. Voilà le duc de Coislin outré de colère, les autres morts de rire. Mais le duc furieux, après avoir dit tout ce que le désespoir peut inspirer, crie au cocher d’arrêter, et au valet de chambre d’approcher, veut monter son cheval et retourner à l’hôtesse se laver du forfait ou accuser et déceler le coupable. Ils virent longtemps l’heure qu’ils ne pourroient l’empêcher, et il en fut plusieurs jours tout à fait mal avec son frère."
 

Etaoin Shrdlu

μεσσηγυδορποχέστης
My only formal instruction in French consisted of an intensive eight-week course several centuries ago -- four hours in the classroom in the morning, unspecified hours in the language lab in the afternoon. We weren't taught even things like the passé simple, on the grounds that we didn't need to use them. Since then it's just been reading, and random encounters in which I manage to depress various francophones.
 

Clemens

Civis Illustris
"À ces connoissances sérieuses, j’ajoutois celles d’un intérieur intime de cour par les femmes les plus instruites, et les plus admises en tout avec Mme la duchesse de Bourgogne, qui, vieilles et jeunes en divers genres, voyoient beaucoup de choses par elles-mêmes, et savoient tout de la princesse, de sorte que jour à jour j’étois informé du fond de cette curieuse sphère ; et fort souvent par les mêmes voies, de beaucoup de choses secrètes du sanctuaire de Mme de Maintenon. La bourre même en étoit amusante, et parmi cette bourre rarement n’y avoit pas quelque chose d’important, et toujours d’instructif pour quelqu’un fort au fait de toutes choses.
J’y étois mis encore quelquefois d’un autre intérieur, non moins sanctuaire, par des valets très principaux, et qui, à toute heure dans les cabinets du roi, n’y avoient pas les yeux ni les oreilles fermés."

But then you could make several volumes out of quotes of Saint-Simon.

edit : one more
"La compagnie, qui n’étoit pas accoutumée à sa belle humeur, demande à qui il en a ; lui à rire encore plus fort. À la fin il déclare à son frère qu’au désespoir de tous ses compliments à tous les gîtes, et poussé à bout par ceux du dernier, il s’étoit donné la satisfaction de se bien venger, et que, pendant qu’il étoit chez leur hôtesse, il s’en étoit allé dans la chambre où son frère avoit couché et y avoit tout au beau milieu poussé une magnifique selle, qui l’avoit d’autant plus soulagé qu’on ne pouvoit douter dans la maison qu’elle ne fût de celui qui avoit occupé cette chambre. Voilà le duc de Coislin outré de colère, les autres morts de rire. Mais le duc furieux, après avoir dit tout ce que le désespoir peut inspirer, crie au cocher d’arrêter, et au valet de chambre d’approcher, veut monter son cheval et retourner à l’hôtesse se laver du forfait ou accuser et déceler le coupable. Ils virent longtemps l’heure qu’ils ne pourroient l’empêcher, et il en fut plusieurs jours tout à fait mal avec son frère."
J'apprécie beaucoup Saint-Simon, et Mme de Sévigné.
 

Quintilianus

Civis Illustris
Vous avez bon goût, mon cher.
 

Quintilianus

Civis Illustris
Classiques au sens large : Montaigne, La Fontaine, Sévigné, Saint-Simon, Voltaire, Marivaux, Stendhal, Proust.
 

Quintilianus

Civis Illustris
Mon préféré est Lucien Leuwen, mais là c'est Stendhal qui ne l'a pas fini.
 

Quintilianus

Civis Illustris
"Je ne dis rien du ridicule extrême de ses jalousies, et des voyages de sa femme traînée sur les frontières : il faut voiler ces misères."
"Parmi tant et de tels défauts, il ne seroit pas juste de lui nier des parties."
 

Pacifica

grammaticissima
Staff member
tant et de tels défauts
That sounds like a bit of a Latinism: tot tantaque (and other inflections thereof) is a relatively common phrase in Latin. Of course, it's hardly surprising to see Latin influence in a vernacular author of that period. Latin influence was all over the place. But it's always fun to notice these things.
 
Last edited:
Top